Revue de Presse

Théodosii immerge la Salle N° 3 du NDK (Sofia) ”Dans L’Infini”

Le concert “Dans L’Infini” de Théodosii SPASSOV s’est déroulé dans une salle N° 3 surpeuplée de NDK. Ce nouveau projet musical est une combinaison d’interprétations originales, avec le Kaval, de folklore avec des éléments de jazz, de musique classique et parfois de musique de film. L’idée de marier le son du Kaval avec un orchestre à cordes est venue à Théodosii, lors d’un rencontre fortuite avec le chef d’orchestre Ilia MIHAILOV dans le métro de New York !. l’ accompagnement pour ce concert ” Dans L’Infini” a été réalisé par l’orchestre de chambre “Studio Primo”, composé exclusivement de jeunes musiciens de Pleven. Ces derniers sont tous des musiciens reconnus dans différents orchestres, tels que : l’Orchestre de la Radio National Bulgare, l’Orchestre de Musique de chambre ‘’Les Solistes de Sofia ‘’, et l’Orchestre Philarmonique de Sofia. Ils ajoutent des motifs classiques à la couleur du jeu de Kaval de Théodosii SPASSOV. Il y avait également sur scène, avec Théodosii et “Studio Primo”, le pianiste Rumen TOSKOV, le trompettiste Michael YOSIFOV et le percussionnniste Christo YOTSOV. Des extraits de musiques de films : “Granitsa” (La Frontière) et “Warden of the Dead” (Le Gardien des Morts) d’ Ilian SOMEONOV et la musique de la pièce de Théâtre : “End of the Game” (La Fin du Jeu) de Grisha OSTROVSKI ont apporté une touche supplémentaire et inhabituelle à ce patchwork musical. Mais quand Théodose a joué en solo, la salle se figea en transes…… Il a joué deux heures Non Stop, et s’est même excusé d’avoir pris autant de temps supplémentaire à son public. La combinaison du Jazz et du Kaval est la marque typique et très personnelle de Théodosii. De réunir des musiciens de genres différents lui tient aussi très à cœur. Il a joué trois années avec le groupe de danse et de musique irlandaise ‘’Riverdance’’. Théodose fut récompensé avec le prix de l’Académie Internationale des Arts à Paris en 1996 et a remporté le prix «Musicien de l’Année’’ en 1997 et 2002 et depuis encore bien d’autres Prix

Retour à la Liste Revue de Presse

Théodosii SPASSOV