Revue de Presse

Rapport sur la Soirée “He Bangs, He Bangs”

‘’Trois hommes vêtus de noir ont conquis le sombre Théâtre Maly ce 6 décembre, illuminant la salle subjuguée par un spectacle flamboyant. Le Trio de Théodosii SPASSOV a été remercié par des ovations debout répétées et de nombreux bis.

SPASSOV, qui joue de la flûte traditionnelle Bulgare , ou kaval, était accompagné par le guitariste Angel Dimitrov (guitare électrique) et le percussionniste Stoyan Yankulov. La virtuosité individuelle et collective de ce trio aboutit à un résultat éblouissant de rythmes, de vitesse, d’imagination, et en plus d’un goût excquis.

Le choix des morceaux reposait sur une influence marquée de l’âme tzigane, dont une grande partie a été joué à une vitesse folle, ainsi qu’une inspiration de l’Ouest avec des sources jaillissant de quelque part entre le jazz, le blues, le rock ou encore le tango.

Le percussionniste a fait l’étalage de tout ce qui est possible aux percussions, rapidité, lenteur suave, utilisant ses mains ou ses baguettes et toute la panoplie de ses instruments pour faire écho aux mélodies ou pour les accompagner.

Le guitariste a joué de telle façon à vous faire oublier qu’il n’y avait pas de bassiste, et, lors d’un solo, son doigté irréprochable et l’amplitude tonale de son jeu ont fait oublié la difficulté technique de sa performance.

Quant à SPASSOV, il ne souffle pas simplement dans un kaval, il a fait HURLER … PLEURER …. CRIER …. MURMURER … Il a également emballé la foule dans un final incroyable, Sommet d’une nuit incroyable’’.

Guy FERRATON

Retour à la Liste Revue de Presse

Théodosii SPASSOV